Le corps des chiens, des chats et des humains est davantage composé de silicium que de fer. L’être humain, par exemple, compte 7 grammes de silicium pour 4 grammes de fer. Le silicium se trouve principalement dans les os, les parois vasculaires, la rate, les tendons, les muscles, les reins, le coeur, la thyroïde et le thymus.

Par ailleurs, des rapports de recherche ont montré que le foetus humain est très riche en silicium, adapté à la formation des os, des phanères et à leur entretien.

Le silicium organique est aujourd’hui utilisé pour ses vertus médicinales, notamment par les fervents adeptes de médecines naturelles et alternatives. Il devient, par ce biais, de plus en plus important. En effet, le silicium :

  • aide à fixer le calcium : le silicium, retrouvé notamment dans la bordure ostéoïde où l’os se construit, joue un rôle prépondérant dans la fixation du calcium en favorisant le processus de minéralisation ;
  • participe à l’immunité : retrouvé en grande quantité dans le thymus organe essentiel du système immunitaire, le silicium joue un rôle dans la fabrication des anticorps ;
  • lutte contre l’arthrose : pris en complément d’une alimentation équilibrée, le silicium semble avoir un rôle positif sur les chiens atteints d’arthrose. Cependant, la véracité de cette information n’a pas été prouvée scientifiquement ;
  • contribue au renfort du poil : sa présence importante dans le poil en ferait, d’après certains, un acteur fondamental dans le processus de réticulation des fibres de collagène. Néanmoins, comme le point précédent, l’information n’a pas fait l’objet de validation scientifique.

Le silicium chez le chien et le chat

Chez le chien et le chat, le silicium organique est prescrit par les praticiens de santé naturelle dès le premier âge, notamment pour soutenir la croissance dans les élevages canins. Il est essentiel que le chiot ou le chaton destiné à la vente soit en excellente condition physique. Une alimentation équilibréee couplée à l’absorption de silicium et de l’exercice physique permettent d’atteindre un état physiologique optimal.

De plus, le silicium est conseillé dans le cas de pathologies ostéo-articulaires telles que les ostéites, ostéochondrites, chondropathies, ou encore l’arthrose du chien . Il s’avère aussi être un parfait complément alimentaire  à la suite d’opérations chirurgicales de type arthroscopie ou opération des tendons ou des ligaments.

Dans le cas de chiens et chats très actifs ou soumis régulièrement à un effort physique traumatisant tel que les épreuves d’agility, le silicium jouera un rôle prépondérant afin de protéger votre animal d’une éventuelle blessure telle qu’une foulure ou une tendinitee

La prescription du silicium organique ne se cantonne pas uniquement à ces cas. Par exemple, le silicium est utilisé dans certains cas de pathologies cutanées de type dermites allergiques, pyodermites du chien, pyodermites du chat, voire parfois des dermites avec prurit important (en complément avec l’aromathérapie). Il est aussi utilisé dans le cas de femelles allaitant leurs petits, afin de protéger la mamelle en toute innocuité pour les bébés.

Enfin, le silicium est un oligo-élément parfait pour revitaliser la beauté du poil, de la fourrure et favoriser le renouvellement cellulaire cutané. Dans ce cas, une cure de silicium organique de trois semaines est conseillée afin de booster l’éclat du poil.

Il est à noter que le silicium a une utilisation supplémentaire chez le chat. Des résultats parfois étonnants d’amélioration ont été constatés sur des chats victimes de leucose féline consommant du silicium organique en guise de complément alimentaire. Ces formidables résultats peuvent s’expliquer par ses qualités d’antioxydant, de stimulateur du système immunitaire et de barrière contre les radicaux libres. Il est cependant nécessaire que l’animal soit traité dès son dépistage ou peu de temps après. En outre, le silicium protège parfois des maladies associées, telles que les tumeurs.

Follow Us!